La métaphore du bateau à voiles

On sous-estime souvent le pouvoir caché de la métaphore. On la croit réservée aux grands auteurs qui l’emploient à point nommé et bornée à la fonction accessoire de figure de style.

Pourtant, elle s’est avérée indispensable aux facilitateurs. L’illustration graphique et la métaphore sont devenus les deux armes redoutables du collectif Codesign-it! dans son travail de résolution des différents blocages. Combinés, ils forment en effet un duo infaillible.

La session du 11 juin 2015 organisée par Augustin Luneau et Béatrice Collet pour l’équipe de gestion des Arts Florissants en a porté les fruits.

bateauImaginons l’entreprise comme un bateau à voiles. Pour avancer, elle a besoin de vent et de rameurs. Le vent représente les atouts de l’entreprise, ses points forts, et les rameurs constituent l’ensemble des membres de l’équipage. Les encres –souvent plurielles- sont les freins qui tirent le bateau vers l’arrière et l’éloignent de son objectif, représenté par les îles : celles-ci figurent les aboutissements potentiels des projets de l’entreprise. Enfin les écueils : ces menaces visibles ou non qu’il faut à tout prix éviter. Car parfois des accidents dans le vent, discontinuités ou bourrasques, peuvent dévier la course vers les rochers.

La métaphore inclut aussi une dimension temporelle : les atouts et les freins sont préexistants, les potentialités et les écueils sont tous deux des projections futures.

Pourquoi cette métaphore est si utile au facilitateur ? Parce qu’elle lui permet de s’identifier comme un passager temporaire du navire, un Jiminy criquet perché sur une épaule, apportant à l’équipage les renseignements nécessaires au déroulement sans encombre de la traversée pour s’assurer que le bateau arrivera à bon port.

La métaphore est essentielle en ce qu’elle permet de nommer les problèmes. On ne peut pas surmonter un obstacle tant qu’il n’a pas été identifié. Ce n’est qu’une fois circonscrit par les mots qu’on parvient à appliquer les stratégies adaptées à sa résolution.

L’illustration graphique permet une concrétisation visuelle d’une idée ou d’une situation, de la hiérarchisation des objectifs et des écueils à éviter. La métaphore est plus de l’ordre de la conceptualisation, elle facilite la compréhension de phénomènes incompris ou obscurs au sein de l’entreprise en la mettant dans un autre contexte.

C’est seulement avec un recul suffisant que le capitaine et son équipage, la main en visière, peuvent scruter d’un œil averti l’horizon.

Et y voir dépasser la cime des palmiers ?

Licence Creative Commons
Cette publication de Codesign-it! est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *