2000 mètres sous les mers

Il ne fallait pas moins de 2000 mètres sous les mers pour relever le défi d’une nouvelle course à la profondeur, à l’heure où les territoires inexploités de la surface s’épuisent. Le projet offshore Kaombo porté par le consortium inédit, formé début 2014, entre Technip (leader mondial de l’ingénierie et de la construction en industrie de l’énergie), et l’entreprise hollandaise Heerema, est un nouveau pas vers la découverte de champs de ressources inexplorés  : le projet prévoit de creuser, au large de l’Afrique, sous 1950 mètres de profondeur d’eau, de nombreux puits de forage et d’y puiser du du pétrole, lequel sera conduit vers d’anciens tankers transformés en plateforme flottante, où il sera traité et stocké avant d’être acheminé à travers le monde.

JulesVerne

Le domaine amont – la phase de design et d’ingénierie – restent associés à un travail de surface. C’est là que les équipes de Christian Daumarie, rassemblant ingénieurs, responsables des relations avec les fournisseurs, de la planification, de la fabrication, de la qualité ou du HSE (Health Safety and Environnment) dans le cadre d’un projet à risques, travaillent actuellement à l’engineering et aux premières étapes d’installation. L’objectif est de lancer l’exploitation fin 2017.

Passionné par les approches innovantes et collaboratives, Christian Daumarie a fait appel à Codesign-it!, dès octobre 2014, pour mener ce projet complexe sous un angle différent. En effet, les équipes sont confrontées à des difficultés multiples : du point de vue managérial, comment composer avec les trois sources d’obstacles que sont la dimension internationale, les relations entre trois entreprises différentes, et les rotations régulières des équipes ? Comment d’autre part assurer l’efficacité et la pérennité des installations à deux mille mètres de profondeur, en prenant en compte les aspects sismologiques, thermiques, et de pressurisation ?

Ce projet a mobilisé de nombreux membres de Codesign-it!, toute une équipe de codesigners se passant le relais pour assurer la mise en place et la continuité du dispositif d’accompagnement, sur tous les volets stratégiques du programme.

Le dispositif comprend un espace hébergé au cœur du plateau projet chez Technip, organisé en trois secteurs : un Hub collaboratif destiné à accueillir des workshops fréquents de « problem solving », un Command Center en mode Lean pour des réunions d’arbitrage et de mise à jour d’indicateurs de l’avancement du programme, et un espace convivial de visual management, de communication, de rencontres, et de conversations…

Guenola Rasa donne certains exemples spécifiques de son activité en tant que codesigner :

– Une démarche comprenant des points d’alignement et un atelier d’une journée, pour rassembler une équipe de Technip et une équipe hollandaise de Heerema partageant un périmètre commun, mais ayant des difficultés à s’aligner du fait des distances géographiques et de celles liées à la culture. Il a permis de définir les modes de fonctionnement respectif, les points forts de leur collaboration ou au contraire les éléments qu’il était nécessaire de rectifier, afin d’optimiser les façons de travailler et les processus communs.

– Dans ce même esprit, sur la demande du responsable Technip de l’ingénierie du programme, un workshop d’une demi-journée a réuni les équipes locales en Angola avec des équipes Technip afin de déterminer les bons critères permettant de répartir les fonctions attribuées aux différentes équipes, au regard de leurs compétences respectives.

Avant même de démarrer l’installation à 2000 mètres sous les mers, l’aventure est enrichissante pour tous. Les équipes ont désormais beaucoup plus d’échanges, contribuent à la fluidité du projet et ont saisi au vol cette opportunité de transformer leur style de management, se donnant tous les moyens pour que les opérations futures soient des succès.

À l’image du rendez-vous orbital entre les vaisseaux Apollo et Soyouz, anticipé bien avant leur imbrication finale dans l’espace en 1975, le point critique de lancement du programme, au fond de l’océan, est un événement orchestré dans tous ses détails, dans l’espoir d’en amoindrir l’inévitable imprévisibilité.

Licence Creative Commons
Cette publication de Codesign-it! est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *