5 millions US$ to reshape the world?

Ce 3ème et dernier jour d’une session haute en couleurs qui nous a menés des locaux design du 10-CO aux espaces hétéroclites et énergisants des Grands Voisins, pour arriver à Boulogne-Billancourt dans les locaux de l’AZAP FDJ, s’annonce particulièrement intense.

Dans une ambiance surchauffée, après la restitution de l’expérimentation (XP) menée par Anne qui clôt ainsi son D.U, c’est une jeune femme venue de l’est qui nous est présentée en ce début d’après-midi par Martin dont c’est la 1ère session, comme moi… Svenja Rüger, présidente de The Value Web, vient spécialement d’Allemagne pour nous rencontrer et nous lancer un challenge qui vaut son pesant de $ !

Svenja, tout en anglais et en décontraction nous raconte sa vision du monde, sa rencontre avec Nora Bateson autrice de Small Arcs of Larger Circles et expose les grands défis auxquels l’humanité doit faire face selon elle : changement climatique, conflits violents, pauvreté extrême et croissance politique rapide. Sa conviction : les gouvernements actuels et grandes organisations comme les Nations Unies ne sont plus en mesure d’y faire face.

« We need fresh thinking ! » clame-t-elle

A l’instar du Global Challenge Prize qui promet, un prix de 5 millions de dollars à qui proposera les nouveaux modèles d’organisations / de leadership qui seront capables d’adresser ces défis mondiaux, Svenja, nous lance le défi de l’après-midi : “build a future by design not by default”.

 

Nous avons 1h pour inventer le(s) nouveau(x) modèle(s) de leadership pour « sauver » le monde !

Bref moment de désarroi devant l’ampleur du challenge, puis l’excitation reprend le dessus.

Chacun se dirige vers son post-it géant armé de sa « mitraillette de marqueurs » et c’est parti pour 20 minutes de brainstorming personnel puis pour une mise en commun en petits groupes de 4/5 participants.

Quelle surprise de voir à quel point chacun a une vision très personnelle de la problématique et des réflexions très différentes inspirées par la présentation de Svenja. La mise en commun nous entraine collectivement un cran plus loin, ça itère, rebondit, digresse pour arriver – avec un peu de difficulté tellement la production individuelle et collective a été riche! – à une synthèse un peu bancale… Toujours cette sacrée problématisation qu’on a du mal à formuler ! Une question ? Une affirmation ? Une problématique ? Une hypothèse ? Bon on se lance et on verra bien. Allons à la rencontre des autres groupes car c’est l’heure de la restitution en plénière. Voyons l’effet que ça produit.

La richesse des réflexions et points de vue m’étonne et me réjouit encore une fois. C’est impressionnant ce qu’un groupe peut générer comme idées diverses, originales, décoiffantes parfois ! Les métaphores sont pertinentes, les réflexions inspirantes… Svenja, elle aussi, a l’air contente de partager cela avec le groupe : elle commente, réagit, félicite (ça nous encourage) …

Puis en quelques mots brefs et précis, Matthieu St Raymond (FDJ) nous explique le processus en 4 étapes que nous venons de vivre. Il se nomme TAP/SAP : Take a Panel (production individuelle ou en binôme parfois sur la base d’un input) / Share a Panel (partage en groupe) / Synthesis (synthèse au sein du même groupe) / Report out (restitution en plénière). Si ça ce n’est pas de la pédagogie inversée, je n’y comprends plus rien !…

Tiens, je me rends compte que durant ces 3 journées, je me suis souvent fait cette réflexion : où j’en suis ? où allons-nous ? qu’est-on en train de faire ? je n’y comprends plus rien !…

Un brin déstabilisant la pédagogie du D.U?… Je ne sais pas si c’est la pédagogie qui est inversée, mais moi, au bout de 3 jours, j’ai la tête à l’envers !

 


Restitution proposée par Nathalie Pillot, participant du Diplôme Universitaire Codesign.

Merci à Svenja Rüger pour son intervention, et à Matthieu Saint-Raymond pour sa facilitation !

Cette œuvre de Codesign-it! est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *