Projet Imagine : l’inspiration collective

L’ONG Projet Imagine est au service de causes multiples, du handicap à la pauvreté, de la biodiversité à l’éducation… Pour diffuser ses messages, elle utilise un support original : le court et long métrage documentaire. Ceux-ci mettent en lumière des héros discrets, anonymes, ceux qui agissent secrètement pour le bien des autres sans en réclamer la vedette, ceux que l’on a juste le temps d’apercevoir prêter main forte à un inconnu avant qu’ils ne disparaissent au coin de la rue… Leur intention ? Frapper les esprits par leur force évocatrice, être source d’inspiration, donner envie de s’engager comme les héros modestes qui s’animent sur l’écran, pour mener ses propres batailles. Mais l’ONG s’assure également d’accompagner les motivations naissantes pour éviter qu’elles ne retombent sitôt après la fin du film, en allant à la rencontre d’étudiants ou de salariés.

Cette ONG dirigée par la main bienveillante de Frédérique Bedos, a en effet conçu des programmes de sensibilisation à l’action citoyenne et à la solidarité, et s’apprête, cette année, à créer un programme propre aux villes. Ce changement d’échelle permet d’ouvrir le spectre des acteurs concernés, en touchant l’ensemble des citoyens et citoyennes. Mais aussi de se saisir du territoire comme d’un espace où les différentes entités sensibilisées aux valeurs qu’incarnent les héros Imagine peuvent être mises en relation : écoles, entreprises, prisons…

Après avoir consacré ses talents de compositeur à la mise en musique des péripéties de certains héros Imagine, Nicolas Wauquiez a proposé d’apporter le soutien du collectif Codesign-it! au projet des villes Imagine, qui a déjà séduit la ville de Louviers, en Normandie. Rassembler les membres de l’organisation et les facilitateurs de Codesign-it!, avait pour but de définir, collectivement, le visage de la ville Imagine.

Pour Béatrice Collet, qui a pris le relais en tant que facilitatrice, ce partenariat pro bono représente pour Codesign-it! l’occasion de consacrer des moyens à un projet dans lequel croit le collectif, un projet qui lui a plu pour son ambition et ses idées novatrices.

Pour l’équipe de l’ONG, c’est l’opportunité d’impliquer tous les membres dans le processus de réflexion, pour partager dès le départ un horizon commun. Car « pour être créatif, il faut du cadre », explique Béatrice. Avec cette vision d’ensemble, le Mouvement Imagine peut s’installer dans la durée.

L’intention de la première session a ainsi été de donner la parole aux membres du projet, en leur permettant de se projeter dans leur conception de la ville Imagine et de faire émerger des perspectives sur ce qu’ils attendent d’une ville plus juste et plus durable. Pendant une matinée, plusieurs sous-groupes restituent sur des panneaux leurs idées selon deux angles principaux : le paysage et les fonctions des villes. Pendant ce temps, les facilitateurs de Codesign-it! orchestrent les réflexions en coulisses…

Cette première phase d’idéation permet surtout de se donner le droit de rêver. À la question « Comment imagines-tu la ville idéale de demain ? », les réponses s’entremêlent : des potagers sur les toitures, des réseaux de compost pour une cité plus verte, des murs colorés pour valoriser le bien-être et l’accueil… Tous les aspects de la ville, politiques, économiques, sociaux, viennent composer ce grand portrait ingénu et foisonnant de la vision Imagine.

Amélie Lemarchand et Carla Altenburger, toutes deux responsables du pôle Mouvement de l’ONG, expliquent leur expérience collaborative comme une nécessaire mutualisation des compétences, un nouveau cadre de travail durant lequel toutes les voix comptent dans la construction d’un projet commun.

Les deux prochaines sessions canaliseront d’abord les idées pour les confronter à la réalité et aux moyens disponibles, à travers des mises en situation et l’utilisation de personas, pour les présenter ensuite à des élus ou acteurs des collectivités territoriales. A l’issue de ce parcours, toutes les étapes de construction du projet auront été validées, de la rêverie au concret, de l’idéation à l’étude de terrain, pour le préparer en amont aux éventuels obstacles.

Pendant que les réflexions murissent, la ville Imagine prend peu à peu consistance, délogée de l’espace imaginaire qu’occupent les idées pour bientôt s’installer dans la réalité.

Publication proposée par Nina Valin.

Cet article de Codesign-it! est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Licence Creative Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *