LA JOURNÉE DES MÉTIERS DE CODESIGN-IT – LA PLURIDISCIPLINARITÉ DANS UN COLLECTIF ÇA SE CULTIVE !

LA JOURNÉE DES MÉTIERS DE CODESIGN-IT

LA PLURIDISCIPLINARITÉ DANS UN COLLECTIF

ÇA SE CULTIVE !


C’était une première ! Le 14 juin dernier s’est tenue la Journée des métiers du collectif Codesign-it! 

Entre 2014 – année de création du collectif – et aujourd’hui ils sont passés de 8 membres fondateurs à 44 membres, 38 partenaires, et plus de 200 clients. 

Une des convictions du collectif est que la pluridisciplinarité des personnes qui le composent est une de ses plus grandes richesses. Mais comment s’engager dans un collectif en étant indépendant ? Comment véritablement se rencontrer professionnellement si ce n’est lors d’un projet ? Une question qui se pose d’autant plus quand le collectif est nombreux. Comment éviter les silos ou les regroupements par genre, et mieux travailler ensemble ? Ou tout simplement comment savoir qui fait quoi dans le collectif ? 

Michel Clavel et Julie Crédou, membres de Codesign-it, ont eu l’idée d’organiser une Journée des métiers : une journée collaborative consacrée à la découverte des personnes, des talents et des métiers de ceux qui composent le collectif mais aussi qui gravitent autour de lui. Parce que la pluridisciplinarité du collectif et des personnes qui le font vivre, ses membres ont à coeur de la cultiver, et avec soin.

“ Cette journée est une occasion de se rencontrer ; entre membres, partenaires et amis du collectif. Nous voulons donner une vision du collectif dans son entièreté, et mettre en avant ses différents métiers. C’est aussi un temps où l’on peut réfléchir à l’avenir, à la construction de nos métiers de demain et à de nouvelles approches pour répondre aux problématiques de nos clients. ”

Michel Clavel, membre de Codesign-it

“ C’est une journée vitale pour le collectif. Certains métiers ne sont pas assez connus et trop peu exploités dans les projets. La journée permettra de recréer des connexions entre des métiers plus centraux et des métiers plus périphériques et de créer des nouvelles perspectives d’interactions entre tous. ”

Matteo Gozzi, membre du collectif

Au moment de la préparation de la journée, les attentes sont fortes. Les doutes existent, non seulement car c’est une première édition mais parce que la réussite de la journée dépend de l’investissement bénévole des membres, partenaires et amis du collectif en tant qu’intervenants et participants à la journée. 

Elle se veut d’ailleurs la plus collaborative possible ! Il y a donc eu : 3 salles pour potentiellement 3 ateliers d’une heure en parallèle ; 5 ateliers proposés dans chaque salle ; soit au total une quinzaine d’interventions dans la journée. 

Le 14 juin dernier 40 personnes se sont présentées au 10CO, lieu de rassemblement parisien du collectif. 

“ Nous avons mis en place un duplex et de la visioconférence. Cela a bien fonctionné ! Certains étaient présents à distance depuis Lyon, Toulouse, les Pays-Bas, l’Angleterre et la Suisse. ”

Julie Crédou, membre du collectif 

Les ateliers proposés sont très variés. On y partage des initiatives du collectif (le projet Minimum : l’équipement mobilier minimum pour collaborer un maximum), on teste des idées encore à un stade très embryonnaire (le Facilitateur Vidéaste pour la montée en compétences des collaborateurs, Facilitation graffiti, etc.), on présente certains métiers pour mieux les comprendre et mieux les intégrer aux projets  (la Facilitation graphique, techniques créatives sensibles), on expérimente (le design d’expériences sensibles), on brainstorme sur le Visual management. Il y avait même un atelier surprise ! 

Une possibilité pour chacun donc, de créer son parcours individuel tout au long de la journée. 

Ils témoignent : 

“ Pour la matinée, j’ai choisi des ateliers très “visuels” : 

  • Les enjeux de la facilitation graphique : où et quand les intégrer dans la discussion avec nos clients, avec Viviana Gozzi, Laure Villemaine et Nicolas Caruso
  • Le Visual management avec Greg Serikoff
  • Le Visual leadership avec Antonio Meza

Une journée comme celle-là décloisonne les métiers. Je me suis rendu compte qu’un facilitateur graphique était aussi un facilitateur. Pas seulement un facilitateur graphique. On les limite parfois à cette unique compétence. J’ai compris comment parler de la facilitation graphique et je serai plus à l’aise pour l’intégrer et valoriser sa pertinence dans mes projets.

Avec Antonio, nous avons beaucoup travaillé. Il nous a fait réfléchir à une de ses idées. On a beaucoup produit. Et quand on produit, on apprend !

Je ne savais pas ce que j’allais voir pendant la journée et je me suis laissé surprendre. D’ailleurs je suis allée à l’atelier surprise de l’après-midi. C’était sur le panache ! J’ai apprécié le format de cet atelier avec un temps de discussion à deux. 

Cette journée m’a amenée vers d’autres façons de penser. J’aurais voulu voir encore plus d’ateliers. Je pensais partir à l’heure du déjeuner et finalement je suis restée jusqu’à la fin de la journée ! ”

Pénélope Baudoin Arkilovitch, amie de Codesign-it 

“ Une journée comme celle-là me rallie et me relie au collectif. J’ai participé à l’atelier sur les Techniques créatives sensibles présenté par Isabelle. Nous avons pris le temps ensemble de faire émerger ce que c’est, comment ça marche et à quoi ça sert. C’est penser davantage à la dimension corporelle et sensorielle (plutôt qu’à la dimension conceptuelle et cérébrale) qu’on va mettre en place dans une session et qui va concourir à amorcer une transformation. Non seulement cela nous intéresse, mais en plus cela ne demande pas forcément beaucoup de moyens pour faire des choses intéressantes.  Peut-être que nous nous mettons trop de limites au moment du design de nos sessions. Peut-être que nos sponsors ont plus d’appétit pour l’expérience sensible que nous l’imaginons. ”

Brice de Margerie, membre de Codesign-it!

“ C’était très inspirant. On était dans un partage de vision qui a fait émerger l’envie commune de créer une nouvelle offre. On s’est aligné sur la valeur ajoutée de cette dimension d’expérience sensible. Il y a maintenant un groupe de travail. Ce n’est vraiment pas ma zone de confort habituelle, mais j’ai quand même envie d’avancer avec le groupe. ”

Aliénor de Monredon, membre de Codesign-it!

Pour certains intervenants cette journée a été l’opportunité de tester une idée. C’est le cas d’Antonio par exemple dans son atelier Visual Leadership. 

“ La Journée des métiers a été l’occasion pour moi d’un miniLAB autour d’un sujet qui me tient à coeur, et que j’ai en tête depuis quelques mois. J’ai pu le tester et avoir un feedback émotionnel des participants. Je me suis engagé pour cet atelier et j’ai beaucoup reçu. ”

Antonio Meza, partenaire de Codesign-it

Rémi Sabouraud dans son atelier surprise sur le panache a cité les mots inspirants d’Edmond Rostand : 

« Le panache, n’est pas la grandeur mais quelque chose qui s’ajoute à la grandeur, et qui bouge au-dessus d’elle. C’est quelque chose de voltigeant, d’excessif – et d’un peu frisé […], le panache c’est l’esprit de bravoure. […] Plaisanter en face du danger c’est la suprême politesse, un délicat refus de se prendre au tragique ; le panache est alors la pudeur de l’héroïsme, comme un sourire par lequel on s’excuse d’être sublime […] »

Il fallait un peu de panache pour le faire et la Journée des métiers a été une réussite. Sous l’orchestration bienveillante de Michel et Julie, cette journée témoigne de ce qu’est le collectif : une communauté pleine de diversité mais aussi de solidarité. Les initiatives sont lancées et nous avons hâte de voir comment elles se concrétiseront. 

“ La Journée des métiers du 14 juin était un prototype. On a créé un moment qui n’existait pas. J’ai été très nourri par le contenu, par l’engagement  et par la qualité des relations pendant toute la journée. On avait une idée, on l’a concrétisée, et aujourd’hui elle paraît évidente. ”

Michel Clavel, membre de Codesign-it

La Journée des métiers du 14/06 était un peu comme une fête. On y a travaillé mais c’était également un moment de célébration du groupe. 

“ Une journée comme celle-là, ça densifie et accélère les connexions. ”

Greg Serikoff, membre de Codesign-it

“ On connaît a priori la diversité des personnes qui composent le collectif mais la Journée des métiers est une occasion de le vivre. C’est un moment de générosité qui recharge les batteries. Je suis plus chargé que quand je suis arrivé. ”

Antonio Meza, partenaire de Codesign-it

Vivement donc la prochaine édition ! Pour laquelle il y aura sûrement : encore plus de diversité dans les ateliers proposés ; des rencontres entre les intervenants pour permettre encore plus de résonances le jour J ; un speed-dating pour des rencontres en one-to-one ; et encore plus d’ouverture avec la participation de clients et peut-être même des co-opétiteurs !! 

Scribe de la Journée des métiers par Brendan Backmann / Kay One, facilitateur graphique, ami du collectif le 14/06, devenu depuis partenaire.

Licence Creative Commons

Cette œuvre de Codesign-it! et Fanny de Font-Réaulx est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.