Un lieu pour faire sens

Toute société s’organise dans l’articulation de sept dimensions: politique : normes, règles, institution, gouvernance naturelle : manifestations de l’incorporation des données physique et biologiques économique : production et distribution des richesses et des biens sociologique : tout ce qui participe à la construction du social temporelle : individuelle : valeur de l’autonomie, de la latitude[…]

Prétotypage : zéro complexe, zéro prétexte

Ce matin, c’est Aliénor de Monredon qui pitche au 10co (avis aux étudiants : nous passerons tous par cette « figure imposée » du DU qui consiste à accueillir l’intervenant pour l’embarquer dans notre univers). Elle nous convie à la découverte du groupe Arcade Fire, modèle de codesign de la scène musicale rock, groupe américano-canadien d’une créativité folle[…]

Ouvrir un Lab, l’effet magique ?

Que peut-on attendre du lancement d’un lab ? Lorsqu’une organisation décide de libérer 50 à 700m2, de l’équiper et d’y affilier une capacité de facilitation à temps plein, elle attend souvent de lui que, du jour au lendemain, il révolutionne l’entreprise ou l’institution entière… Que ce lab ait été déployé par l’adhésion à une tendance[…]

Faciliter ma vie de facilitateur

Par Philippe Labat, designer et facilitateur de collaborations “The more you extend kindness to yourself, the more it will become your automatic response to others.” —Wayne Dyer (1) La facilitation est une vraie discipline, au double sens du terme : une matière faite de connaissances, de modèles, de règles, d’expériences et de savoir-faire ; c’est[…]

Dessinez-moi l’école de demain

Pas de calage en amont entre Rémi Sabouraud, notre facilitateur, et François Taddei, notre « stimulateur », faute de temps. Cela a généré une situation assez inédite puisque le design de l’après-midi a été proposé spontanément par Quentin (participant du DU) et accepté par Rémi, peut-être un peu surpris voir amusé de se faire hacker le rôle[…]

Rencontre avec une facilitatrice graphique

  Laure Villemaine raconte son histoire comme on raconte une bande dessinée d’aventure. Sa destinée n’était pas de devenir facilitatrice graphique, mais géographe. Sa passion des cartes, la fascination pour une émission de télévision devenue culte à ses yeux (“le dessous des cartes” de Jean-Christophe Victor) et enfin de nombreuses rencontres et circonstances particulières l’ont[…]